AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 histoire d'un petit commandant de banlieue..(posteur unique)

Aller en bas 
AuteurMessage
puppy
Petit joueur
Petit joueur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 42
Alliance : TNWL
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: histoire d'un petit commandant de banlieue..(posteur unique)   Jeu 2 Aoû - 0:12

Allez y, installez vous bien confortablement, et ecoutez donc cette histoire que je tiens de mon pauvre grand père. Il aimait à me la raconter les longues soirées que nous passions au coin du feu. J'ecoutai sa voix me transporter dans cet univers incroyable, fait d'impitoyables seigneurs et de puissantes federations commerciales, et tandis qu'il me berçait ainsi je restai fasciné par un tic nerveux que je lui ai toujours connu. Au plus fort de son histoire, il ne pouvait s'empêcher de pester et cracher par terre et, parfois, je voyais sa main droite agitée de soubresauts, l'index toujours pointé vers l'avant comme s'il designait cet ennemi invisible qui me faisait si peur....

Tout commença dans un bouge de l'univers 18. vous connaissez peut être ces endroits sordides où les aventuriers se reunissent et floodent un peu pour passer l'ennui, lieux de rencontres et d'echanges mais aussi pour beaucoup lieux de perdition, dangereux... car on ne sait finalement jamais dans quelle galere on peut se retrouver. Des commandants de puissantes flottes s'y arrêtent parfois et, croyez le ou non, trouvent toujours un jeune lieutenant ivre de deuterium qui s'en va lui parler comme au premier novice venu. Et pourtant il est bien connu dans cet univers violent qu'il n'y a pas une seule Etoile Derriere Laquelle ne se cache la Mort.

Au fin fond de cet univers il y a une galaxie, quasi deserte et... perdue au bout de cette galaxie il y a une toute petite planète dont on aurait pu oublier le nom si par un parfait hasard elle n'avait croiser l'Histoire. C'est là, donc nul part, qu'est venu s'installer Skrane le tenancier. Il avait l'habitude de recevoir les pires gamers de ce coin du 18ème mais quand on lui demande aujourd'hui s'il s'attendait à ce qu'il a pu voir... il vous repondra qu'il a cru le voir, sans trop y croire.

Dans un coin de sa gargotte, sur une table dressée, quelques convives ankilosés se remettaient de leurs longs voyages. Les nombreuses bouteilles présentes témoignaient de la fortune faite par ces pilleurs aux quatre coins des neufs galaxies et malgré la fatigue les discussions allaient bon train. Dans l'arrière-salle allumée on pouvait voir l'empereur Wismerhill, à son habitude il avait réservé tout le deuxième étage de l'auberge -seul à ne pas être infecté par les arachneas- et ne se mêlait pas aux autres voyageurs. Les rares qui ne le savaient pas encore avait vite fait de tomber sur Algorithe et Torak, vieux partenaires de combats.
Eux-mêmes etaient plongés dans le récit de leurs valeureuses beuveries et ne prêtaient guère attention au reste des convives. Malgré le calme apparent qui rêgnait en ces lieux on devinait la tension sous-jacente qui imbibait les murs et habillait parfois d'une lueur sombre le métal d'une lame de couteau. Les gens souvent préfèraient chuchoter et seule une tablée suffisamment nombreuse pouvait se permettre, sure de sa force, d'imposer sa bonne humeur.

Au comptoir Skrane tenait la discussion à un inconnu pendant qu'il essuyait ses verres. Il est toujours plus sur de garder un oeil sur les nouveaux venus car ils ont vite fait de dire ce qu'il ne faut pas à ceux qu'ils ne faut pas. L'experience prouve que quelques fois les mots peuvent faire plus de mal que toutes les sondes espions de la galaxie..
- ouep! on croise des gens bizarre par ici, déjà que je dois me taper ces sales vikings qui viennent poluer mon bar.. mêmes pas foutus de boire correctement dans un verre.
- j'ai connu ça dans un autre coin. Des gamers ont purement disparu du 18, on raconte qu'un Modo est venu et d'un geste de la main les a paralysé avant de les faire disparaître en un éclair. Jamais vu ça de mes yeux mais ceux qui en parlent ne le fond qu'à voix basse. Ils avaient juste transgressé le code intergalactique...
- ben s' ils pouvaient me virer aussi ces vikings.. ou au moins leur couper la barbe, pfft, serait moins cra...
Un fracas epouvantable vint l'interrompre. La porte d'entrée venait de voler contre le mur laissant le vent siffler dans l'embrasure. De petite taille, entourée d'une cape, une silhouette etrange decoupait une ombre inquiétante sur le sol de la taverne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puppy
Petit joueur
Petit joueur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 42
Alliance : TNWL
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: histoire d'un petit commandant de banlieue..(posteur unique)   Jeu 2 Aoû - 12:14

Les quelques rires qui resonnaient doucement furent emportés par le souffle de cette apparition, les regards se tournèrent un instant. Le bruit d'un verre brisé, surpris dans son élan de soif, vint faire echo au claquement de cette apparition. Puis tous s'en retournèrent à leurs affaires habitués à ce genre d'apparition, cependant les discussions devinrent murmures et tous plongèrent leur curiosité dans le fond de leur breuvage. Le serveur un instant etourdi posa son verre encore humide et disparu derrière son bar.

L'etranger sans un mot s'approcha du comptoir et s'installa dans un coin isolé. Caché par sa capuche il etait difficile de voir ce qu'il etait réellement. Il se tenait debout comme un humain mais sa démarche irrégulière laissait penser à autre chose, étrange infirmité qui ne pouvait que vous faire imaginer les pires malformités. Il eut un peu de mal à grimper sur le siège et même ainsi ces épaules depassèrent à peine la limite du bar. L'inconnu encore curieux fut gratifier d'un regard noir, un fond de souffrance sur un visage difforme. Hesitant à s'approcher il fut interrompu par le retour de Skrane, un verre de lait à la main. Traversant la longueur du comptoir il le deposa devant l'homme et revint sans un mot à sa dernière discussion.
- ..des. y en a vraiment marre de retrouver tout ces poils au fond des verres. Et rien à faire, ils refusent de se comporter proprement à table. Doit y avoir plein de parasites là dedans... j'suis même obligé de vermifuger les sommiers au cas où!
- Pardonnez moi mais... vous connaissez cet homme là bas? Celui qui vient d'entrer.
- Vous dites? Ah, lui... Non jamais vu.
- Vous vous moquez de moi vous venez de le servir sans qu'il vous ai passé commande, et j'imagine que vous ne servez pas de lait à tout vos clients.
- Non non je vous assure et il a bien passé commande.. vous avez pas du entendre avec tout le rafus qu'il y a dans ce bar. Eh eh, je savais bien qu'il fallait que je commande du lait ce matin, raymonde me disait justement...

Mais l'homme ne l'ecoutait plus. Sa curiosité ne cessait de le tarauder. Il savait n'avoir jamais vu cette personne mais le regard qu'il avait croisé lui laissait un gout amer dans la gorge. Il sentait tourbillonner en lui une multitude de souvenirs. Ses premiers pas sur Terminus quand il était encore jeune aspirant, les commandes de son premier petit transporteur et ses premiers accrochages dans l'espace. La colonisation de nouvelles planètes et la terraformation de sa première lune. Comment il avait echappé à la mort à plusieurs reprises devant Darth Romain, sa rencontre avec Seldon.. Puis enfin ce qui l'avait ammené ici, l'appat d'un raid facile et fructueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puppy
Petit joueur
Petit joueur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 42
Alliance : TNWL
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: histoire d'un petit commandant de banlieue..(posteur unique)   Jeu 2 Aoû - 21:31

Machinalement il porta sa bière à ses levres. Tout ses souvenirs lui tournaient toujours en tête lorsqu'il se souvint brusquement que des affaires importantes l'attendait encore à son bord. Relevant les yeux de son verre vide il s'aperçut qu'il etait desormais seul dans le bar. Algorithe et Torak dormaient à même la table visiblement ivres de leurs propres floodages tandis que l'empereur avait probablement rejoint sa suite. Les autres voyageurs avaient visiblement quitté les lieux et seul Skrane s'affairait encore courbé dans les sanitaires. On ne pouvait distinguer que son imposant derrière cachant le reste de son corps, agitant à l'occasion une brosse souillée en marmonnant quelques propos douteux concernant les vikings et leur facheuses manies.

Il ne put se rendre compte combien de temps il etait resté ainsi perdu dans la trame de sa vie à ressasser ses coups d'eclat et desillusions. Un fantomatique reflet sous la porte d'entrée lui indiqua que le jour naissant bercerait un court repos avant les opérations prévues. Laissant quelques pièces de métal sur le comptoir il enfila sa cape et franchit d'un pas rapide le seuil de l'etablissement. Tandis qu'il s'eloigna il entendit pester le tenancier comme un coup de tonnerre.
[color:0436=red:0436]- Par les milles galaxies! Raymonde! Un de ces maudits poilu a encore confondu le lavabo avec les toilettes. Amène moi vite une bassine et du détergent... non deux! Non, un tonneau..
[/color]Pas mécontent de ne pas assister à la scène à venir l'etranger se glissa dans la première ruelle venue et disparu dans la brume du petit matin.

Profondément enfoncé dans son fauteuil de commandant il goutait cette odeur d'acier et d'ozone formée par les différents composants de la passerelle.Il n'avait pas eu le temps de se reposer vraiment, à peine s'etait-il assoupi dans sa cabine qu'une alerte niveau 3 avait retenti appelant tout les membres d'equipages à leur poste. Ce genre d'incident lui procurait toujours une montée d'adrénaline propre à réveiller un boeuf. Ce genre d'alerte il le savait annonçait souvent des ennuis assez lourds pouvant aller jusqu'à l'engagement. Effectivement dès son arrivée devant les écrans de surveillance il put voir arriver en orbite une flotte de 180 vaisseaux de bataille flanqués d'un ange aux ailes noires.
-Commandant ils viennent juste de sortir de l'hyperespace. D'après leur formation de deplacement et la distance à laquelle ils en sont sortis, tout indique un combat imminent. Nous semblons pour le moment être hors de zone de combat mais cela peut changer rapidement.

Diable. Que venaient ils donc faire ici? Nous attaquer serait une mission suicide, nos deux flottes seraient anéanties aussi surement qu'en s'ecrasant sur une planète.
-Capitaine.
-Oui commandant.
-Avez vous calculé une trajectoire d'evitement?
-Oui commandant. Les artilleurs à plasma sont à poste. Les propulseurs classiques à 10% pour quitter l'orbite. Nous pouvons quitter l'espace conventionnel sur vos ordre dans 3, 2, 1, top.
-Attendons de voir Capitaine. Les services de renseignement ont-ils quelques infos qui puissent nous être utile?
-D'après les derniers sondages tout les vaisseaux etrangers ont quitté l'orbite dans la nuit, seuls restent quelques croiseurs de l'autre côté de l'elipse de cette planète.
-Des vaisseaux rapides mais cette planète et trop éloignée du centre de ce système, l'elipse est trop large pour qu'ils soient concernés. Fiabilité des SR?
-Aussi bonne que d'habitude commandant. Cela fait longtemps que nous n'avons pas croisé des techno...
-Et bien recommencez! Et mettez y toute nos sondes s'il le faut!
-Mais commandant cela nous fait prendre le risque de les perdre.
-FAITES-LE IMMEDIATEMENT!
-Bien commandant.
-Si eux ont pris des risques c'est qu'ils ont une bonne raison. Temps estimé pour les informations?
-Quarante secondes commandant.

La situation ne semblait pas bonne. Pour une raison qu'il lui echappait encore une flotte inconnue venait de surgir de l'espace profond et prenait rapidement une position de combat. Son esprit d'analyse se mit en automatique, il recapitula les données: flotte inconnue en approche- combat probable- autre flotte en présence: la MIENNE- rapport d'engagement si conflit direct: match nul si niveau de technologie semblable- probabilités pour que ce soit le cas: 70%- ressources disponibles sur la planète: le bar de Skrane, donc négligeable.
Il sentait qu'il tenait là un élément important sans arriver à le cerner.
-Rapport!
-15 secondes commandant.
Le grésillement de l'intercom vint accentuer la tension sur la passerelle.
-Commandant, le cuisinier signale un point lumineux se déplaçant rapidement à la surface. Il le voit depuis le hublot devant son fourneau. Il estime sa vitesse à 12500 parsecs.
-Bravo les SR! Confirmation vitesse?
-Confirmée. Un chasseur léger.
-Vous féliciterez le cuisinier. Il se débrouille mieux que vous.
-C'est un ancien commando d'élite, Commandant. Il a souhaité se mettre au vert à notre bord.
-On se croirait dans le scénario d'un mauvais film.
-Commandant rapport d'espio..

Le quartier-maître n'eut pas le temps d'entamer son rapport qu'une alerte déchira l'atmosphère. Les écrans de contrôle tactique basculèrent immédiatement vers l'horizon de la planète. On distinguait cette fois nettement un point lumineux qui filait vers la face cachée de la planète.
-Une lune se lève commandant. Le rapport d'espionnage n'a rien donné. Devons nous inspecter son ombre?
-La technologie ne vaut pas un cuisinier, et le Second ne vaut guère mieux. Evidemment que vous devez l'inspecter!
-Mais commandant, les sondes ne sont pas encore rentrées.

En son fort intérieur il pestait contre lui-même. Une erreur de débutant. Il faut TOUJOURS garder une sonde sous le coude, au cas où. Mais bon, à l'evidence les SR ne sont toujours pas au niveau qu'ils devraient être et rater une information cruciale pour la vie de son équipage pour une malheureuse sonde envoyée ou non... Que doit-il faire maintenant? Moins de quarante secondes avant son retour, plus environ autant pour visiter cette lune. Et toujours cette impression qu'il passait à côté de l'essentiel. Cette planète n'a pourtant rien de bien particulier, elle est miteuse et les voyageurs qui s'y arrètent.. Soudain il comprit.
-Alerte niveau 4! Propulseurs auxiliaires à 120%. Formation d'evasion rapide, ELOIGNEZ-NOUS DE LA!
-Oui Commandant, mais...
-Ce n'est pas une lune!

En un instant les nombreux vaisseaux de l'armada creusèrent l'écart avec les deux flottes ennemies tandis que s'allumait tel un brasier la puissance destructrice de l'étoile de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puppy
Petit joueur
Petit joueur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 42
Alliance : TNWL
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: histoire d'un petit commandant de banlieue..(posteur unique)   Sam 4 Aoû - 19:00

Dans l'espace profond l'equipage se reposait. Les longs voyages en hyperespace etait l'occasion pour tous de récupérer. Les opérations de maintenance avaient été rapidement réalisées sous la vigilance des officiers permettant au commandant d'essayer de dormir un peu. Mais son sommeil avait été agité, pour la deuxième fois en deux heures il se réveilla brusquement la sueur collant sa chemise. Encore abruti de fatigue il se décida néanmoins à se lever. Inlassablement les derniers évènements tournaient dans son esprit et il vivait avec la culpabilité d'avoir mis en danger la vie de son équipage. Pourquoi n'avait-il pas su détecter le danger plus tôt? Il s'était laisser bercer par l'illusion d'un raisonnement trop simple et avait ainsi omis des hypothèses de travail, voire de survie.

D'un pas trainant il regagna sa passerelle au milieu des coursives désertes, quelquefois il pouvait entendre chuchoter des membres d'équipage en passant devant leur cabine. Ils n'avaient visiblement pas l'air de se soucier réellement de ce qui c'etait passé et le commandant en fut un instant heureux, avant de se reprocher à nouveau sa désinvolture. Les protéger était de sa responsabilité et il avait failli manquer à sa tache.
Il avait cru que l'auberge s'était vidée, il avait cru ses SR que les diverses flottes avaient quitté la galaxie. Il s'était fié aux évidences. Jamais l'empereur Wismerhill ne partait se reposer sans ses gardes du corps. Les espions et assassins regorgeaient dans cette partie de l'univers. Et cet étranger aux allures bizarres.. Qui était-il? Il ne l'avait même pas vu partir, l'avait-il fait d'ailleurs? Son insouciance leur avait permit de croiser pour la première fois une edlm, les hommes de bord en seraient fiers arrivés à terre mais certainement pas lui. Il était trop tôt, ils n'étaient pas prêt pour cela.

Le quartier maître l'acceuillit d'un garde à vous impeccable au bout de la coursive donnant à la passerelle. Au moins la discipline permettait aux hommes de tenir en ces temps difficiles, mais il devait à tout prix agir. Il fallait reprendre confiance en lui sinon son équipage se mettrait également à douter, et cela ne devait pas arriver. Les puissances capables de mettre en péril cette nation naissante étaient nombreuses et il devait se soumettre ou combattre. Alors il combattrait ou mourrait.

-Officier, faîtes venir le Second je vous prie.
-Bien commandant.
-Et amenez moi donc un café au passage. Noir ...pas de sucre.
-Commandant, second sur la passerelle!
-Ah vous voilà, vous avez fait vite.
Un homme de haute taille, à la tenue impeccable se dressait sur le seuil.
-Je me demande toujours comment vous faites pour paraître au mieux, Second.
-Oui commandant. Vous m'avez fait quérir.
-Certes oui. Nous avons un problème à résoudre.
-Cette mésaventure ne vous quitte pas commandant.
-Arrêtez donc avec ces politesses, nous sommes entre nous et j'ai besoin de vos lumières. Vous m'avez toujours été d'une aide précieuse dans les moments difficiles. Nous devons être en mesure à terme de faire face une telle force de frappe. Voici comment je vois les choses..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: histoire d'un petit commandant de banlieue..(posteur unique)   

Revenir en haut Aller en bas
 
histoire d'un petit commandant de banlieue..(posteur unique)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP/IG] Histoire d'un brigandage
» Panda-Wah, histoire et évolution d'un petit panda :)
» Site : Fiefs & Royaumes : petit MMORPG sympa
» Petit Conte de Noel ^^
» L’Histoire de Fauvain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Valinor :: Externe :: La magnifique Taverne de Valinor :: Discussions :: Auberge du Dragon Vert-
Sauter vers: