AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique à propos de tout et rien.

Aller en bas 
AuteurMessage
AligbyIV
Accro
Accro
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2857
Age : 31
Alliance : Valar
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Chronique à propos de tout et rien.   Jeu 27 Sep - 0:46

Préambule !


Je vais essayer un truc. Une chronique. Hebdomadaire.
Là, je suis mal barré. Sortir un texte par semaine ? Wow. Va falloir que je me tripatouille les neurones moi ! Bon, parfois, il faudra attendre trois semaines pour avoir une suite. Je me connais. Spécialiste ès procrastination. -La remise au lendemain.- C’est bien un domaine dans lequel j’excelle celui-là. Tant pis, peu importe, je vais tenter. Pour le fun. Et pour voir ce dont je suis capable. Je promets rien. D’ailleurs, vous vous demandez sur quoi vont bien porter ces chroniques ? Vous avez raison de vous posez la question. Mais je ne peux pas vous répondre. Parce que moi-même, je ne sais pas ! Rien du tout, aucune idée. Ce sera au petit bonheur l’inspiration. D’où la possibilité de passer d’une semaine à trois. Ou de une à trois par semaine. Bon, j’essaierai de pas faire comme pour mes RP. Un tous les trois mois, ça le fait pas. Mais là ce sera plus court. Et sans contrainte. C’est l’avantage. Si je me plante une semaine, je pourrai rattraper la semaine suivante. Ou pas. Et inversement. Genre un truc bien à chaque fois. Ce serait cool. Mais tablons plutôt modeste. Donc voilà, je vous propose ça. Vous aimez, vous n’aimez pas. N’hésitez pas à le dire. Là, je vais me forcer à écrire. Me bousculer, pas me donner le choix. Bon je préviens au moins, ce sera du remplissage. C’est cool le remplissage. Parler pour ne rien dire. Bon, cette expression n’a aucun sens, on dit toujours quelque chose quand on parle. C’est pas le plus important. Mais au moins, vous pourrez lire une chronique indépendamment les unes des autres. S’il y en a plusieurs déjà. C’est pas gagné. En tout cas, bonne lecture ! Et vive Alain Rémond !



Je me les gèle !



Je ne crois pas sincèrement qu’il faille à ce jour penser que le peu de temps que nous accorde le soleil, trop occupé à faire de l’œil au nuage, (qui ceux-ci le remercient bien gentiment en lui faisant de l’ombre…) soit de bonne augure. J’ajouterais même, si j’étais un esprit taquin, que celui-ci nous fuit. Oh ! Certes, pas tous. Non, juste nous. Pourquoi donc ? Voilà une question bien trop sensible en ces temps pluvieux, qu’il vaut mieux se garder de poser. Fichtre ! Posons là quand même. Après tout, il n’y ait de digression et de discussion qui ne peut autant être basée sur du vent, si nous n’explorons pas l’univers des réponses et de la connaissance au seul motif de rencontrer quelques tempêtes. Voilà donc que le soleil nous fait défaut. Des faux bonds même pour être précis.

Je pense, ce n’est que mon terrestre avis, que celui-ci est fâché. Ou jaloux. Ou plus probablement les deux. Fâché d’être jaloux sûrement ! De qui ? A votre avis ? Par lui bien sur. Lui dont on parle partout. Tout le temps. Vous remarquerez d’ailleurs que ce temps est pluvieux, mais je l’ai peut-être déjà dit. Mais cela ne m’étonne guère aux vus des considérations qui m’amène à penser de telle sorte. Je conviens que ceci est légèrement ventilo-tracté, mais que voulez vous, on ne se refait pas. Lui donc, qui même quand il est censé être absent, est plus présent que jamais. Alors vous commencez à brûler ? Ca vous ferait du bien, moi en tout cas, je me les gèle. Les pieds hein. Bien sur.

Donc, Nicolas Sarkozy -puisque c’est toujours de lui dont il s’agit- aurait fâché le soleil. Non en fait, c’est sur. Et certain, moi que je vous dis. En fait, le déroulement des évènements est très simple. Sarkozy a été élu. Le soleil, dans un premier temps, en était ravi. Donc il s’est montré (d’où le petit été au printemps). Mais Sarkozy l’a ignoré. Il s’est vexé d’abord. Et il a commencé à plus trop se montrer. Mais Sarko lui, à continuer. A tel point qu’on parlait du Président aussi régulièrement que de la météo. Et plus longtemps en plus. Là, il n’était plus vexé. Mais jaloux. Jaloux de chez jaloux. Le genre tellement puissant qu’un peu plus on avait droit à notre big-bang avec quelques 5 milliards d’année d’avance. A deux trois ans près, ne chipotons pas sur le temps, ou du moins pas celui-ci.

Alors, alors ? Vous voulez sûrement savoir ce qu’il a bien pu se passer ensuite. Sommes nous tous déjà mort dans l’explosion ? Vous me croirez si vous voulez, mais non. Je sais, le scénario est un peu pourri, mais c’est pas moi qui l’ait écrit. En plus, s’il avait décidé d’exploser, je n’aurais pas pu continuer ce récit. Accessoirement, je n’aurais pas pu le commencer. C’eut été agaçant. Bref, et donc, finalement il s’est calmé. Et depuis il boude, quand il ne pleure tout simplement pas. Je suis sûr que plein de gens l’ont déjà dit, que c’était « la faute à Sarkozy ». Mais bon, en même temps, Sarkozy, lui au moins, il « trouve des solutions », c’est pour ça qu’il a été élu parait-il. Et bien, du coup, il compense le soleil, et il illumine le petit écran. Il fait sa star. Son étoile, quoi. Une étoile est partie, et une autre apparaît. Trop fort Sarko.

N’empêche que moi, qui n’ait pas la télé, je me gèle les pieds. C’est bien beau ça, d’investir et d’enluminer la TV, mais c’est fichtrement égoïste pour les autres.

Je me rassure en me disant qu’au moins, quand le soleil re-pointera son nez, et que la star larmerra à la télé, j’aurais pas mon chez moi inondé de l’intérieur. Mouais, bon il trouvera bien le moyen de s’inviter chez moi en fait. Il me restera le toujours soleil. J’espère…


Signé : Aligby, qui n'a pas écrit le RP qu'il devait faire :D

_________________

_______


Dernière édition par le Jeu 18 Oct - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AligbyIV
Accro
Accro
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2857
Age : 31
Alliance : Valar
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Chronique à propos de tout et rien.   Jeu 18 Oct - 0:57


Il faut sauver la Belgique !


C’est le titre un magazine hebdomadaire français. J’adhère ! Totalement. Complètement. Moi, je suis à fond pour la Belgique. Belgique unie ! Moi je vous dis, oui, oui. Et le magazine itou. J’ai dit qu’il était français ? Et que moi aussi ? La Belgique aux français ! On est trop fort nous les français, plus belgicophile que les belges. C’est comme si les Belges étaient plus chauvins que les français.

N’empêche que, mine de rien, vous vous rendez compte de la catastrophe nationale vous ? Certes, pour la Belgique, vous me direz à raison que c’est le cas de le dire. Mais moi je vous parle d’une catastrophe nationale pour la France. Ils ont pas l’air de se rendre compte les gens, à quel point c’est dramatique. Qu’ils se moquent de ce qui se passent dans un pays étranger, c’est une chose. Mais là, ça touche la France, et pas qu’au niveau des frontières ! Et c’est bien autre chose. C’est la cata. Est-ce que les journaux télévisés ont parlé une seule seconde de l’impact et des retombées sur la France ? Je crois pas. Bon de toute manière, j’ai pas la télé. Alors je peux pas savoir. Mais je me doute bien. A ce niveau là, c’est plus de l’incompétence des journalistes, mais bien pire. Il faut utiliser le mot que je vais employer avec plus que de précaution. Je pèse bien le pour le contre. Mais rien à faire, j’ai beau tourner ça dans tous les sens, une seule chose peut être dite… censure !

Aïe, aïe, aïe. Je n’aurai peut-être pas du en parler. Ca va peut-être tout me retomber dessus. Je vais avoir une escouade de képi dans mon chez moi. « Monsieur, page Word s’il-vous plait ! ». Arf, peu me chaut, moi, j’ai une plume plus que courageuse. Je n’ai pas peur des mots.

Donc, cette catastrophe franco-française est pourtant une évidence. On parle de la fin de la Belgique. Vous voyez le truc là ? Vous avez compris où était le problème ? Deux mots : blagues belges. Ah ! Me dites pas que vous n’y aviez pas pensé ! Et oui, si disparaît la Belgique… disparaissent aussi nos blagues ! Une catastrophe ! que je ne cesse de marteler. Terrible. Et pourtant, black out totale dans les médias. C’est de notre humour patriotique nationale qu’il s’agit pourtant !

Remarquez, comme toujours, en France on se moque de ce qui se passe en Belgique. Au propre comme au figuré. C’est déjà ça. Mais toujours en nuancé, j’en suis la preuve. Et Marianne aussi. Du moins si on en regarde sa couverture. Je n’ai vu que la couverture, toute vêtue des couleurs de la Belgique. Le magazine sort demain matin. Je l’attends avec impatience, comme d’habitude. Si ça se trouve, Marianne occulte aussi cet aspect, pourtant fondamental, de la crise belge. Mais au moins pour l’humour, ils font fort. Vous connaissez Alain Rémond ? J’adore Alain Rémond. Un génie. Je l’adore. Vous m’excuserez, mais il suffit que je l’évoque pour avoir envie d’en parler. Pas sur de réussir à m’arrêter. J’ai acheté son dernier livre. Il m’a fallu qu’une soirée pour le dévorer. J’adore, mais je l’ai peut-être déjà dit, ça aussi. Lui, il a de l’humour. Il est trop fort.

Allons enfants de la patrie, sauvons la Belgique !

_________________

_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AligbyIV
Accro
Accro
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2857
Age : 31
Alliance : Valar
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Chronique à propos de tout et rien.   Jeu 18 Oct - 1:00

Vive la SNCF



Vive la SNCF. Tous les ans, ils font de mieux en mieux. Vous avez de bons rapports avec eux vous ? Parce que moi, j’ai l’impression qu’ils font tout pour moi. Enfin contre moi, plus exactement. Il s’en ait passé des choses en deux ans que je prends régulièrement le train. D’abord, ils ont augmenté le prix du train. Y a un an environ. Bon, c’est l’inflation qui veut ça, admettons, il faut bien payer les régimes de… ah non, je m’égard ! En fait, ce doit être lié à l’amélioration du service public. Ben oui, tous les ans, ils nous proposent des prestations de services –essentielles- d’une qualité supérieure d’année en année. Alors, on peut verser un petit truc en plus non ?

Sauf qu’en l’occurrence, le petit truc, c’est que je l’ai pas remarqué, moi, cette amélioration. Pour tout dire, ça ce dégrade sur ma ligne. Peut-être seulement sur ma ligne, mais je rappel que je paye quand même plus cher sur celle-ci. Or, voilà qu’en janvier dernier, environ, il y a eu une légère modification sur cette ligne. En effet, au lieu de mettre une heure pour aller de ma gare de départ à celle d’arrivée, je mets désormais… une heure et demie ! Au début, j’ai pas tout compris. Maintenant, ça y ait, j’ai pigé d’où venait le truc. Plus vous restez dans le train, plus vous payez, normal ! Alors du coup, on reste une demi-heure à poireauter dans une gare, et on paye un peu plus. Logique. Le train part plus tôt, il arrive plus tard. Vive la SNCF.

Je suis mauvaise langue. La gare se modernise chez moi. Il y a de nouveaux distributeurs automatiques. Ils sont tous beaux, et ils distribuent des nouveaux billets, tout petits. C’est cool. Sauf que voilà, l’autre jour, comme tous les samedi matin, je vais à la gare, je me présente quelques minutes avant le train, et je me plante devant la machine. Et là, surprise, la nouvelle machine toute neuve, contrairement à celles qui donnaient des grands billets… n’a pas ma destination ! C’est fort ça quand même. On a même plus le droit d’avoir de correspondance maintenant. Me voilà bien. J’ai plus qu’à faire la queue maintenant. Au moins, comme ça, je sais que je ferais travailler une personne vivante. Pas une machine qui se fout de ce que je peux lui raconter. Elle est là la prestation de service public : nous redonner bonne conscience. En tout cas, qu’on ne vienne pas me dire que les machines plus perfectionnées sont moins chères que de la main d’œuvre ! Sinon, on m’expliquera pourquoi le billet du train ne baisse pas mais augmente.

Quoique, j’ai peut-être une idée. Qui en plus va dans le sens contraire de ce que je disais. Vous voyez le train là, dans lequel je dois rester une demie heure bloqué dans une gare. Et bien il est tout neuf. Le truc de luxe, en deuxième classe. Même en prenant le TGV première classe, j’ai pas aussi beau, stylé, moderne… Cela dit, il a beau être plus dans le coup, je n’en demeure pas moins obligé d’attendre cette fichue demie heure dedans. Ou faire un petit tour dehors, remarquez. Histoire de visiter la gare. Toutes les semaines. Mouais, bof…

Le pompon, c’est quand même samedi dernier. Ce train ne devait mettre qu’une heure lui. C’est le bon créneau horaire (je précise que celui qui est passé d’une heure à une heure et demi, c’est fait à l’heure de pointe, bien entendu !) où il n’y a pas à attendre. Sauf que je vous l’ai dit que la SNCF m’en voulait, non ? « Mesdames et messieurs, en raison d’un problème de sécurité dans la fermeture des portes, notre train ne va pas pouvoir repartir » et « les voyageurs peuvent prendre le train de la voie numéro 4 qui se trouve en face sur le quai, et euuuuuh voilà. » La voix a vraiment fait « euh voilà » dans le micro, si, si. Ah ! et elle a rajouté, quelques secondes après « il desservira toutes les gares comme votre train initial » Bien entendu. Manquerait plus que ça, qu’on nous débarque à Tataouine. C’est pas que je n’aime pas Tataouine ; je préfère nettement Chenini.

J’arrive enfin à la gare, et là, je vais prendre la correspondance pour chez moi. Bien sur, au lieu d’attendre 12 minutes, j’attends beaucoup plus parce que je prends la correspondance suivante.

Et là, le sort s’acharne. Y a que trois stations avant mon arrêt. Mais y en a quand même un, qui a trouvé le moyen de tirer la sonnette d’alarme.

L’an prochain, je me mets au vélo.

_________________

_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AligbyIV
Accro
Accro
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2857
Age : 31
Alliance : Valar
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Chronique à propos de tout et rien.   Jeu 18 Oct - 1:01

Bonbon : on a pas idée...


Wouah ! Alors là, franchement, je suis surpris de chez surpris. Choqué peut-être même. Etonné, sans aucune doute. Nan mais qu’est-ce que je raconte moi, c’est absolument n’importe quoi ! Scandaleux presque. Ou totalement d’ailleurs.

Tout à l’heure, en sortant de la fac, il était tard et j’ai décidé de m’acheter, comme tout bon étudiant qui se respecte, un plat tout prêt. En passant à la caisse, je louche copieusement sur un paquet de bonbon à un euro seulement. Un euro ? La bonne affaire, je prends ! Miam, j’en salivais déjà en payant. J’ai même pas cherché à résister, je savais que ça n’aurait servi à rien. Et de toute manière, je n’avais absolument pas envie de résister ! J’ai donc ouvert, immédiatement ce petit paquet. Hum, délicieux. Ce sont des crocodiles. Je ne suis généralement pas friand des bonbons. Mais là, j’ai eu une envie subite. C’est trop bon.

Me voilà donc en train de manger mes bonbons dans la rue en rentrant chez moi ; j’ai rapidement arrêté d’écouter de la musique parce que le fait de mastiquer faisait tomber mes écouter, ils tiennent jamais mes écouteurs. A un moment, j’en mange un, il est tout bizarre. Etrange. Il a une forme spéciale. Pas de crocodile en tout cas. Il est tout rond. Ovale pour être précis, mais je l’ai su plus tard. Vous allez comprendre. C’est hallucinant.

Je suis rentré chez moi, j’ai abandonné mes bonbons pour me ruer sur l’ordinateur –comment ça espèce de G33K ? –. Bon.

Quelques heures plus tard, j’ai eu besoin de mes écouteurs pour écouter une interview sur internet. Oui, toujours ces écouteurs, et toujours l’ordinateur, décidemment. Il se trouve que mes bonbons étaient dans la poche de mon manteau dans lequel se trouvaient mes écouteurs. Je les ai donc ressorti. Et j’en ai englouti un ou deux. Et là, je suis retombé sur un bonbon bizarre. Mais cette fois, je l’ai dans la main avant de le manger ! Enfin sous les yeux pour être exact. Bon. Je suis bigleux. Myope même. Avec les lunettes que je ne quitte presque jamais tout ça. Mais je les ai mes lunettes sur le nez là. Et c’est pas un croco. Ah non ! C’est un ovale. Oui, c’est certain, ma langue ne m’avait pas trahi, mes yeux me le confirment, il y a quelque chose de vraiment pas normal. Je regarde donc le sachet. Surprise, ça parle d’une chasse au trésor. Mouais, c’est sûrement super cool.

Ca parle de gagner un voyage en Martinique. Oh putain ! Si ça se trouve, il fallait trouver le bonbon ovale pour gagner le voyage, et moi je l’ai bouffé ! Si ça se trouve, c’était pas un bonbon mais une vraie pièce. Alors, je me décide à lire la règle. Je veux m’assurer de ne pas être passé à côté de quelque chose. Je vous fait lire, c’est à proprement parler HALLUCINANT :

« Vous trouverez des « lettres bonbon » dans les paquets suivant porteur de la promotion » Jusque là rien d’anormal, mais au moins, je vais pas mourir intoxiqué ce sont juste des « lettres bonbons ». Mais avec la suite, ça se corse, tenez vous bien, accrochez vous sur vos chaise : « Avec ces lettres bonbon, reconstituez la formule « H***O » en collant ces lettres sur un papier libre sur lequel vous mentionnerez vos coordonnées… » Alors là.

Mais ils sont complètement CINGLES ! Coller MES bonbons sur une feuille de papier ? Mais je les ai acheté pour les manger moi ! Pas pour faire du collage. Ils sont fous eux. Vous imaginez ça vous ? Collez vos crocos en forme de lettre sur une feuille de papier ?

Attendez, parce que le pire, c’est que je me pose des questions. A votre avis, comment ils le financent leur voyage en Martinique ? Ah, ah. Bah moi, ça me turlupine. Je me dis, si ça se trouve, ils récupèrent les bonbons que les gens ont collés sur leurs feuilles et ils nous les remettent dans le paquet. Et moi je les ai mangé. Tout naïf que je suis. Comme un gland, je vois un croco ovale et je le mange. J’entends déjà la standardiste du service après-vente me répondre en rigolant : « vous l’avez mangé ? Ah bah tant pis pour vous ! On n’a pas idée de faire des gens bêtes comme vous. Désolée, mais on ne peut rien faire, au revoir. Héhé. ». Elle est bien bonne. Ha, Ha. Moi aussi je ris, ça se voit pas. Mais qu’est-ce que vous êtes drôle.

Je crois bien que la prochaine fois que j’ai une délicieuse idée à 1 euro, je ferais plus attention. Ca m’apprendra.

_________________

_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AligbyIV
Accro
Accro
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2857
Age : 31
Alliance : Valar
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Chronique à propos de tout et rien.   Ven 30 Nov - 23:43

C'est beau la modernité...




Voilà bien un terme qui a des allures de pacha. Qui est contre la modernité ? Les ringards. C’est un peu caricatural. C’est même un peu facile à dire ça. Je l’avais déjà écrit il y a quelques temps. Vous vous souvenez, à propos des machines qui distribuent automatiquement les billets à la SNCF ? Pour rappeler le truc, ils ont remplacé les anciennes machines par des toute neuves qui donnent des tous petits billets. Sauf que du coup, je ne peux plus prendre mes billets avec des machines automatiques puisque ma destination n’y ait plus. Ca c’est du progrès.

C’est comme mon ascenseur. Toute une histoire. Y a de cela trois semaines environ, quelqu’un me dit « vous savez que l’on ne va pas avoir d’ascenseur pendant trois jours, ils vont faire des remises au normes ». Ah bon ? C’est bien ça. Ce ne serait pas du luxe des remises aux normes. Surtout qu’il date des années 1930 le coco. Et jamais de remise aux normes depuis ! Vous imaginez ? Alors, ça ne peut qu’être une bonne chose. D’autant plus qu’il m’est arrivé d’être bloqué dans l’ascenseur une fois. Trois quarts d’heure à attendre un technicien. Ah, je me rends compte d’une chose, vous ne voyez pas du tout à quoi ressemble mon ascenseur. Ca vous permettrait peut-être de voir ce que ça peut-être que d’attendre, même trois petits quarts d’heure dedans. Le plus important c’est sa taille. Prenez un ascenseur normal. Divisez sa taille par deux ou trois, vous aurez une idée de ça taille à lui. Et encore ! Prenez un frigo américain, voilà, vous avez sa taille. Non, plus petit peut être. On peut rentrer à trois personnes qu’il y a marqué. Mais deux, c’est déjà beaucoup. On rentre rarement à plus de deux dedans, ou alors avec des gamins. Quoiqu’il vaille mieux éviter les mioches, ils ont le don de sauter et de paralyser l’ascenseur... Donc imaginez que vous soyez coincé dedans, même tout seul, impossible de vous assoire ! Une boite à sardine, voilà ce que c’est.

Toutefois, on a un ascenseur. Quand on habite comme moi au septième étage, c’est pas de refus. Déjà que lui ne monte que jusqu’au sixième… Et, il faut dire ce qu’il faut dire, dans l’immeuble, il n’y a que des petits vieux. Mis à part les quelques étudiants du septième, bien entendu. Et les petits vieux, c’est aux derniers étages qu’ils sont. Les quadras sont en bas. Logique. C’est important un ascenseur.

Revenons à cette mise aux normes. Trois jours qu’elle devait durer. Une semaine oui ! Une semaine à tout monter à pied. Et à descendre accessoirement.

Je sais ce que vous vous dites. Il devrait pas s’apitoyer, maintenant au moins il a un tout nouvel ascenseur. Oula ! Vous allez bien loin, restez avec moi, on n’en a pas changé. Que nenni, vous battez la breloque. Il me semble que rien n’a été modifié. Encore que… Après la mise aux normes, l’ascenseur marchait… moins bien qu’auparavant ! Fichtre et foutre. En panne une fois sur deux. C’est beau le progrès. Alors, je vous rassure tout de suite – je vous sens inquiets -, moi je n’ai pas été immobilisé dedans. Ma voisine si. Et d’autres encore. C’est embêtant à chaque fois que l’on rentre dans l’ascenseur de se demander « alors je vais arriver ou pas ? ».

Remarquez, il faut rendre à l’engin ce qui est à l’engin. Ce n’est pas un vulgaire monte-charge que nous avons là. Tenez, j’ai appris que mon proprio était resté bloqué deux heures dedans au moins. Je trouve ça cocasse. C’est lui qui devait faire faire un audit de l’ascenseur (qu’il avait promis m’a dit une des co-propriétaires) et il ne l’a jamais fait. De l’humour cet ascenseur, de l’humour. Du moins tant que ce n’est pas moi qui suis bloqué dedans, là je rigolerais probablement beaucoup moins !

Comme quoi, la modernité ne se cache pas toujours là où l’on le croit.



_________________

_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique à propos de tout et rien.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique à propos de tout et rien.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De tout, de rien, mais surtout n'importe quoi
» Les dindes, leurs bonus et leurs parchemins
» tout et rien...mais surtout rien!
» [Diablo III] Tout et rien
» Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Valinor :: Externe :: La magnifique Taverne de Valinor :: Discussions :: Auberge du Dragon Vert-
Sauter vers: